Bienvenue sur le site de l'Institut Baulieu

Les collaborateurs

 

Michael SCHUMACHER

Directeur de Recherche (DR1) INSERM.
Directeur de l’UMR 788 INSERM et Université Paris-Sud XI. Directeur de l’Ecole doctorale 419 « Signalisations et Réseaux Intégratifs en Biologie ».
Docteur en Sciences Biologiques de l’Université de Liège (Belgique) en 1985.
Michael Schumarer a réalisé ses études postdoctorales à la Rockefeller University de New York, dans le laboratoire du Pr. B.S. McEwen. Depuis 1991, il est Professeur associé à l’Unité de Recherche INSERM dirigée par le Pr. E.E. Baulieu. Depuis 1998, il dirige l’unité de recherche 788. Il est co-auteur de 128 articles scientifiques originaux et de 48 articles de revue. Ses travaux concernent principalement les effets neuroprotecteurs et neurorégénérateurs des stéroïdes.

Béatrice CHAMBRAUD

Ingénieur de Recherche INSERM
Biologiste moléculaire

Béatrice Chambreau exerce ses activités scientifiques au sein de l’équipe du Professeur Baulieu depuis 1985 (INSERM Unité 788).
Depuis 1993, ses travaux sont centrés sur les protéines appartenant à la famille des immunophilines, et plus particulièrement la FKBP52 (FK506-Binding Protein de poids moléculaire 52 000 da).

La biologie moléculaire lui permet d’étudier les fonctions de la FKBP52, et par conséquent l’identification de ses cibles protéiques. Récemment, elle a mis en évidence l’association de FKBP52 avec une protéine impliquée dans plusieurs maladies neurodégénératives : la protéine Tau.

Christopher JARVIS

Je m’appelle Christopher JARVIS. J’ai grandi entre la campagne dans l’ouest d’Irlande à Co. Mayo et la ville de New York. Je suis venu à Paris dans un premier temps en 2000. Suite à six ans de recherche à Londres, je suis rentré à Paris en 2011.
J’ai étudié pour mon doctorat en Ecosse. Pendant mes années chez le Professeur Jean Mariani à l’Université Paris VI, mon intérêt dans les maladies liées à l’âge fut engagé par une souris mutante, staggerer.
J’ai ensuite eu l’opportunité de travailler avec une équipe à King’s College London sur les étapes précoces dans la création d’un médicament potentiel contre la maladie d’Alzheimer. Nos résultats en Angleterre m’ont amené aux publications de Béatrice Chambraud et toute l’équipe du Professeur Baulieu. Actuellement j’essaie d’aider dans la recherche d’un médicament efficace à lutter contre les démences séniles.

Marcel TAWK

Charge de recherche (CR1) INSERM
Docteur en Sciences de l’Université Paris Diderot – Paris 7.
Depuis 2009, je collabore avec l’equipe du Pr. E.E Baulieu pour l’étude de la fonction de FKBP52 in vivo et son interaction avec la proteine TAU en utilisant des modèles animaux de tauopathies. Dans ce contexte, le but ultime est de trouver des ligands de FKBP52 qui pourraient réduire l’activité pathologique de TAU. Nous utilisons le poisson zèbre comme modèle animal pour un premier screen a grande échelle de ligands de FKBP52.

Julien GIUSTINIANI

Julien Giustiniani obtient en 2004 un DEA de biochimie à l’Université Pierre et Marie Curie Paris VI. De 2004 à 2008, il effectue son doctorat de Biochimie et Biologie Cellulaire à l’UFR de Pharmacie (Université Paris-Sud XI) : UPRES JE2493 : « Dynamique des microtubules en physiopathologie ».
D’avril à septembre 2009, il est post-doctorant dans la société de biotechnologie MAPREG à Bicêtre.
Aujourd’hui il est post-doctorant à l’INSERM (Unité 788). Il obtient le prix de thèse Louis Forest/Aguirre-Basualdo de la chancellerie des universités de Paris en Pharmacie (décembre 2009).

Élodie SARDIN

Élodie Sardin est titulaire d’un master professionnel « Biologie cellulaire/Physiologie/Pharmacologie » de la Faculté de Poitiers. Après un stage au laboratoire de recherche au CHU de Poitiers (Hématologie et oncologie biologique), Élodie a effectué un stage au laboratoire de recherche Sanofi-Aventis, Vitry/Alfortville (sciences génomiques, modèles levure). Elle est désormais ingénieur d’étude à la Fondation Vivre Longtemps, à l’INSERM Unité 788 «Stéroïdes et système nerveux».

Omar DOUNANE

Technicien de laboratoire.

Le travail d’Omar Dounane a dans un premier temps porté sur la culture cellulaire sur le modèle poisson-zèbre à l’unité 770  de l’INSERM.
Il a également travaillé sur l’étude sur la longévité sur le nématode C. elegans à l’unité 788 de l’INSERM.
Après avoir réalisé les tests de comportement  et de stress sur le rat (INSERM Unité 788), il est aujourd’hui technicien à la Fondation Vivre Longtemps (INSERM Unité 788 : « Stéroïdes et système nerveux »).

  • jordan retro 11
  • Jordan Retro 13
  • Jordan Retro 4
  • retro 11 jordans